top of page
Rechercher

Octobre 2023

Voici donc notre nouveauté tant attendue de l'automne 2023 !


Depuis quarante ans, Pierre Bergounioux s’est imposé comme l’un des écrivains les plus remarquables de notre temps. De livre en livre, il a patiemment poli les pierres, taillé les haies d’une morphologie poétique de sa terre natale, rurale et retirée, et d’un inventaire de ses archives familiales. Ce faisant, il n’a cessé de nous parler de nous. Véritable naturaliste sillonnant de la langue, il n’a cessé d’insister sur les liens entre littérature et entomologie, et nous offre avec Steraspis speciosa, à l’occasion du souvenir d’un insecte qui ne surgira qu’à la fin du texte, une double méditation toute en humilité sur le genre humain et le travail de la mémoire individuelle.



La série photographique d'Anaïs Tondeur propose un déplacement du regard et invite à percevoir les plantes, croisées dans le champ et le contre-champ du texte de Pierre Bergounioux, par les yeux d’une abeille. L'insecte, possédant deux yeux composés immobiles et trois ocelles implantés sur le front, est réceptif aux rayonnements ultraviolets. Dans le noir profond du laboratoire, des fleurs sont éclairées sous la lumière noire d‘une lampe de Wood. Elles s’illuminent alors d’une palette de couleurs invisibles à nos yeux humains dans les rayons du soleil, et nous basculent par l’image dans une autre manière de voir

le monde.


De l‘un à l‘autre, nous sommes convoqués au temps de l‘enfance surprise de la moindre étincelle, aimant à se rouler dans les herbes, heureuse de se sentir entourée par la vie.



113 vues0 commentaire
bottom of page